07/26/2010

battenfeld-cincinnati

Packaging Division: Une série de machines pour la transformation directe du PET

Section planétaire modifiée
Depuis la première présentation, au salon K il y a trois ans, du nouveau concept d’extrudeuse mono-vis pour la production de film A-PET, l’intérêt du marché pour des procédés rentables d’extrusion directe n’a cessé de croître. Ainsi la division Emballage de battenfeld-cincinnati, société basée à Bad Oeynhausen et à Vienne, a élargi sa gamme de produits d’extrusion de film et présentera cet automne, à la K, une série complète de machines avec trois différents modèles offrant des rendements moyens compris entre 600 et 1 200 kg par heure.


Les nouveaux modèles 1-90-34 D/V PWE, 1-120-34 D/V PWE et 1-150-34 D/V PWE seront immédiatement disponibles pour l’extrusion directe du PET sans pré-séchage, ni préconditionnement. La principale caractéristique de cet équipement est l’association d’une mono-vis standard avec une section planétaire modifiée. Dans l’unité de transformation, la matière plastique est mélangée dans la première section de la mono-vis, puis dégazée dans la section planétaire adjacente et finalement transportée, grâce à la seconde section de la mono-vis, dans la filière où la pression nécessaire est réglée.

Les avantages de la section planétaire que sont sa petite longueur, des temps de résidences calculées de façon précises, un procédé d’autonettoyage intensif et un renouvellement de surface continu, ont pu être possible grâce à une conception structurelle bien spécifique : plusieurs axes planétaires équipés d’engrenages dentés adaptés, tournant autour d’un axe central à moteur avec des mécanismes élaborés. Ce concept garantit une grande surface de mélange et donc des conditions optimales de dégazage. Ces extrudeuses spéciales permettent ainsi de transformer sans aucun problème des matières vierges mais aussi des flocons de PET recyclés propres, ayant une teneur en humidité de maximum 1 000 ppm, avec un rendement de film d’une qualité optimale.


Avec cette nouvelle série de machines, la Division Emballage, dirigée par Henning Stieglitz, répond à la demande du marché d’un équipement rentable et permettant une grande souplesse. De plus en plus de transformateurs décident de décentraliser leur production, afin de produire des films sur différents sites pour répondre aux demandes régionales. L’équipement de production doit donc pouvoir s’adapter et être capable de transformer du PET et du PP. En 2009, ces deux matières représentaient 50 % du marché de la consommation globale de matières destinées à la production de film pour emballage alimentaire thermoformé qui s’élevait à 2 millions de tonnes. Des experts prévoient que le PET, dans ses formes diverses et variées, prendra de plus en plus de part de marché dans les prochaines années.


Outre la souplesse qu’offre cette nouvelle série de machines pour ce marché en pleine croissance, les caractéristiques sont de faibles coûts générés par le cycle de vie (TCO : Total cost of ownership ou coût total de possession). Cela signifie que l’investissement est plus que rentabilisé étant donné les frais très peu élevés d’exploitation et de maintenance.